DDL - UMR 5596
ISH - Bat C
14 avenue Berthelot
69007 Lyon
Tél : 04 72 72 64 12
Fax : 04 72 72 65 90
Contact

Développement, Neurocognition, Dysfonctionnements

Thèmes et actions

 Vous êtes ici : Accueil /  Recherche /  DENDY /  Thèmes et actions  / Action

Webmaster de l'axe : Véronique BOULENGER, Florence CHENU

Supports neuronaux et organisation des traits phonologiques


  Personne à contacter
Nathalie BEDOIN

Cadre de l'étude et objectifs

Nous étudions les traits phonologiques en lecture et en perception de la parole. Des expériences d’appariement, d’amorçage et de masquage confirment leur rôle en lecture et révèlent leur organisation hiérarchique, perturbée en cas de dyslexie. Ces recherches débouchent sur un modèle de lecture. Par ailleurs, selon les indices acoustiques qui les constituent, nos expériences montrent que la perception de ces traits implique différemment les hémisphères cérébraux gauche (HG) et droit (HD). Ces spécialisations dépendraient du rythme des oscillations cérébrales offrant des fenêtres d’analyse temporelle variées, adaptées aux durées des indices acoustiques. Un test d’écoute dichotique et son étalonnage détaillent le développement de cette complémentarité inter-hémisphérique et détectent ses perturbations dans des pathologies du langage.

En savoir plus...

Nos expériences d’amorçage et de masquage entre des mots écrits successifs ou entre les lettres d’un mot confirment l’intervention de connaissances sur les traits de mode, de lieu d’articulation et de voisement dans les 30-60 premières millisecondes de traitement d’un mot écrit, selon le niveau de lecture. Après une amorce avec laquelle elle partage beaucoup de traits phonologiques, une cible est particulièrement bien traitée si le délai amorce-cible est extrêmement court, mais son traitement est détérioré si ce délai est plus long. Ces effets sont interprétés en termes d’harmonie consonantique.
L’ensemble des expériences permet de décrire la mise en place d’une hiérarchie des traits chez l’enfant, avec un rôle prépondérant du mode d’articulation chez les plus jeunes en lecture silencieuse et en jugement de similarité, les traits de lieu et de voisement jouant ensuite un rôle croissant chez les lecteurs plus âgés. La hiérarchie des traits, atypique en cas de dyslexie phonologique, s’établit avec retard en cas de dyslexie de surface. Un modèle d’identification de mots écrits est proposé, intégrant des connaissances sur les phonèmes organisées par des relations d’inhibition latérale dont le poids est d’autant plus grand que les traits partagés sont nombreux. Ces inhibitions permettent une compétition garantissant contre les confusions phonémiques les plus probables. Ces inhibitions latérales pourraient être renforcées dans un ordre adapté dans la prise en charge des dyslexiques. Cette hiérarchie des traits est compatible avec celle qu’ont dégagée nos expériences en potentiels évoqués auditifs (ERPs).
En perception de la parole, nos recherches s’inspirent de la théorie Asymmetric Sampling in Time (AST). Elle suppose un rôle différencié des hémisphères dans le traitement des traits phonologiques. Ce rôle dépendrait du rythme des oscillations cérébrales dominantes dans les aires temporales supérieures offrant des fenêtres d’analyse temporelle adaptées à la durée des indices pour acoustiques. Basé sur ces principes, un test d’écoute dichotique en français a été mis au point : il a permis de détailler le développement de cette complémentarité inter-hémisphérique de 4 ans à l’âge adulte et de détecter ses perturbations dans diverses pathologies (épilepsie, troubles dys). Le trait de lieu, caractérisé par de rapides transitions formantiques, et le trait sourd français, avec son court VOT, impliquent surtout des aires cérébrales gauches et leurs oscillations rapides ; le trait sonore français, avec son long VOT, implique fortement l’HD animé par des rythmes cérébraux lents. Des expériences portent sur un autre aspect infra-phonémiques ? la sonorité ? montrant son rôle en lecture et perception de parole chez l’adulte, l’enfant normo-lecteur, dyslexique ou dysphasique.


  Financements
  • Allocation doctorale ARC Communautés de Recherche Académique Rhône Alpes Retour articulatoire visuel pour l'aide à la rééducation des troubles de la parole (collab. GIPSA Grenoble) ARC 6: T.I.C et Informatiques innovants 2013-2016

  Publications
  • Bedoin, N., Krifi, S., 2009, "The complexity of phonetic features organisation in reading", in Approaches to phonological complexity, Pellegrino, F., Marsico, E., Chitoran, I., Coupé, C. (eds), Berlin/New York, De Gruyter Mouton, pp. 267-295, Phonology & Phonetics Series
  • Bedoin, N., Ferragne, E., Marsico, E., 2010, "Hemispheric asymmetries depend on the phonetic feature: A dichotic study of place of articulation and voicing in French stops", Brain and Language, 115:2, pp. 133-140
  • Bedoin, N., Ferragne, E., Lopez, C., Herbillon, V., De Bellescize, J., des Portes, V., 2011, "Atypical hemispheric asymmetries for the processing of phonological features in children with rolandic epilepsy", Epilepsy & Behavior, 21:1, pp. 42-51
  • Bedoin, N., Krzonowski, J., Ferragne, E., 2013, "How voicing, place and manner of articulation differently modulate event-related potentials associated with response inhibition", proc. of Interspeech, Lyon, 25-29 août 2013
  • Fabre, D., Hueber, T., Canault, M., Bedoin, N., Acher, A., Bach, C., Lambourion, L., Badin, P., 2016, "Apport de l’échographie linguale à la rééducation orthophonique", proc. of XVIèmes Rencontres Internationales d'Orthophonie, Paris, 08 et 09 décembre 2016
Remonter

ASLAN -  Université de Lyon -  CNRS -  Université Lumière Lyon 2 -  ISH -  Typologie -  IXXI -  DDL :  Contact |  Mentions légales |  Plan du site